Auberge de la Chapelle - Rue de la Chapelle - 67118 Geispolsheim       03 88 68 83 67
Du Jeudi au Dimanche de 12H à 14H et de 19H à 22H - Le Lundi de 12H à 14H
Logo-Auberge-de-la-Chapelle-V3
  • Accueil
Logo-Auberge-de-la-Chapelle-V3
Ville de Geispolsheim
Vue de Église Ste-Marguerite.
Maison à Colombages
Maison de 1631, rue du Général de Gaulle.
Église Sainte-Marguerite
Une des Eglises baroques les plus remarquables construites au XVIIIe siècle.
Église Sainte-Marguerite
Maître-autel de l'église.
Fête-Dieu
Quatrième reposoir
La Chapelle de Hattisheim
Lieu de culte datant du XIVe siècle.

Sainte-Marguerite

L'église

Geispolsheim possède une des églises baroques les plus remarquables construites au XVIIIe siècle en Alsace, l'église Ste-Marguerite a été érigée en 1771. Sa particularité est qu'elle présente un imposant clocher latéral provenant de l'ancienne église médiévale qui s'appuie contre la nef.

La façade de la nef comprend deux étages séparés par une corniche en forte saillie : l'étage inférieur est séparé en trois travées délimitées par des chaînages à refend tandis que l'étage supérieur se réduit à une travée médiane avec fronton ondoyant, étayée par deux ailerons incurvés agrémentés de volutes. La vaste nef cachée derrière la façade est large de 18 m, haute de 13 m et longue de 35 m, avec six travées. En retrait à l'arrière de la nef se trouve le chœur de forme polygonale.

Le clocher, haut de 54 m, comprend cinq étages à chaînages d'angles irréguliers avec de petites ouvertures en meurtrières. L'étage supérieur, percé de vastes baies rectangulaires et abritant les cloches, est surmonté d'une flèche élancée recouverte d'ardoise.

L'intérieur de cette église baroque est caractérisée par son harmonie, son équilibre et son unité de style. Les trois autels en bois marbré, la chaire et les stalles ont été réalisés par le sculpteur François-Antoine Ketterer de Colmar. Le maître-autel, richement sculpté, est surmonté d'un baldaquin reposant sur quatre colonnes. Au-dessus du tabernacle en bois de chêne doré, se trouve une grande et magnifique toile peinte par Monique Tanisch.

Elle représente Ste-Marguerite foulant aux pieds le dragon, couronnée et bénie par le Christ. L'autel latéral de gauche représente la Ste-Vierge tenant l'Enfant-Jésus dans ses bras ; celui de droite le martyr St-Sébastien lors de son supplice. La chaire, de même style que les autels, est surmontée d'un agneau tenant l'étendard de Pâques. Le banc de communion, en fer forgé sans soudure, a été réalisé par un artisan du village. Les quatre médaillons ornant le plafond représentent les quatre Évangélistes.

On peut également admirer la statue de Ste-Marguerite, du Sacré-Cœur, une piéta provenant de la chapelle de Hattisheim, les fonts baptismaux sculptés en 1899 par Klem et le chemin de croix de la même époque.

Le clocher abrite quatre cloches. « Ste-Marguerite » (1717) et « St-Sébastien » (1884) sont les plus anciennes. Deux cloches confisquées lors de la Première Guerre mondiale en 1917 n'ont pu être récupérées, elles ont été remplacées en 1933 par « Sacré Cœur de Jésus » et « Immaculé Cœur de Marie ». L'orgue de l'église a été réalisé en 1898 par Martin Rinckenbach d'Ammerschwihr. Il s'agit du seul orgue Rinckenbach conservé en Alsace tel qu'il sortit des mains de ce grand facteur d'orgues, les différentes restaurations lui ayant conservé ses qualités d'origine.

 

Source Wilkipédia

••••• Restons en Contact •••••

Suivez notre actualité